fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 6- la sanguine (Suite)
LES MATIERES : La Sanguine-(Suite)
 
Mise à l'effet: 
 
Cette mise à l'effet sera faite en plusieurs étapes afin de bien la maîtriser, car le sujet est un peu plus compliqué que le cube dessiné précédemment. On commence par l'arrière plan en haut, derrière les arbres. On continue par toutes les zones ombrées des bâtiments. Faites des hachures légères, pas trop fortes pour l'instant. Je m'aperçois que la cheminée de la maison à l'extrême gauche est penchée, je rectifierais cela plus tard. 
 
Image "N°1": 
 
Les hachures peuvent être inclinées en général, et verticales pour les murs des maisons. Soulignez le dessous des toits.
Image "N°2": 
 
On continue par un estompage général afin d'harmoniser les valeurs. A ce stade, le dessin est encore pâle, mais l'effet "Neige" doit commencer à apparaître. Le résultat que vous obtiendrez sera sans doute différent du mien, car je fais cette démo sur ordinateur.
Image "N°3": 
 
Continuons la mise à l'effet par des hachures plus ou moins appuyées suivant les zones. Profitons pour redresser la cheminée, et renforçons les zones ombrées des bâtiments, en particulier le dessous des toits. Les troncs des arbres sont laissés de coté pour l'instant. 
 
Remarque: Aucune zone du papier ne doit rester blanche, aussi bien sur le toit des maisons que sur le grand terrain devant les maisons. 
Image "N°4": 
 
De nouveau nous faisons un estompage général en réglant les valeurs suivant la position des plans dans l'espace. L'arrière plan sera plus clair, moins détaillé car il est plus loin et dans le brouillard. Les contrastes sont plus faibles. 
 
Le premier plan sera plus détaillé, plus contrasté. Essayez de garder quelques traces des hachures verticales sur les murs en bois des maisons. Mais de toutes façons ce sera repris plus tard. 
 
Utilisez l'estompe papier de grosseur adaptée à la dimension des zones. Si l'estompe est trop chargée en matière frottez la sur un papier abrasif pour la nettoyer et enlever le surplus. N'hésitez pas à utiliser la gomme pour rattraper un éventuel débordement.
A présent, occupons nous des arbres. Les masses des branches chargées de neige ont déjà été esquissées, mais nous les préciserons après avoir dessiné les branches et les troncs. Les troncs sont hachurés légèrement et méticuleusement, suivi d'un estompage. Les branches hautes sont tracées finement et de façon un peu aléatoire. 
La mise à l'effet est terminée. Cette étape a été un peu longue, mais il est préférable de consacrer tout le temps nécessaire car le résultat final en dépend. Il ne faut pas penser que le dessin soit terminé, ce n'est que le début, mais la suite sera plus rapide. 
Maintenant il s'agit de reprendre l'ensemble du dessin pour préciser toutes les formes et les détails, régler les contrastes et les valeurs. 
 
Ainsi on reprend les troncs des arbres et le feuillage, le chemin et le terrain du premier plan. Toutes les maisons sont redessinées avec les détails des planches constituant les murs, les ouvertures. La neige qui recouvre les toits n'est pas blanche et présente quelques variantes de valeurs. 
On commence par des hachures fines dans le sens des plans, on rajoute des aplats plus larges, et on estompe en laissant transparaître certains détails. On recommence jusqu'au résultat souhaité. On peut utiliser la gomme pour éclaircir, les troncs par exemple, afin de les détacher de ce qu'il y a derrière eux et leur donner du volume. 
 
Cette étape peut aussi être assez longue, prenez le temps de le faire avec minutie. 
Et voilà, ci-dessous, le dessin terminé. J'ai fait un repiqué sur certains éléments, sur le ciel à l'arrière plan, les branches et les troncs des arbres, le chemin et le terrain au 1er plan. Ici c'est un paysage de neige, tout est douceur et finesse, mais évitez la mollesse.
La méthode que je vous ai montré dans cette démonstration peut être appliquée pour tout dessin, quelque soit le sujet. C'est ma méthode et elle vous mènera sûrement au succès, sans précipitation. 
 
C'est à vous maintenant de travailler. Faites des essais et des brouillons avant de vous lancer dans une grande oeuvre complexe. 
 
Bon courage et bonne réussite.