fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-1er Niveau-Leçon N° 4= Allez plus loin N° 1
Conseils complémentaires  
 
 
Lorsque l´on écrit ou que l´on dessine, généralement on le fait instinctivement de la manière que l´on a apprise tout petit à l´école. Cela est devenu un réflexe conditionné, bon ou mauvais. C´est pourquoi, lorsque l´on veut apprendre à dessiner à l´âge adulte, il est très difficile de modifier les (mauvaises) habitudes prises.  
 
Il est impératif de prendre de bonnes habitudes dés le début de l´apprentissage du dessin. La tenue du crayon, et la manière de l´utiliser est primordiale, même si cela parait enfantin à beaucoup de personnes. La façon de l´écolier de tenir son crayon n´est pas la meilleure et peut brider la main en supprimant toute liberté.  
 
Il y a au moins 3 manières de tenir son crayon qui permettent différentes formes d´expression:  
 
A- Comme indiqué dans la leçon 1--Débuter:  
 
Crayon tenu entre le pouce et l´index, à 5 cm de la pointe, la main reposant sur la feuille où l´on dessine. Cette méthode donne une grande précision du tracé, mais limite un peu dans l´étendue. C´est à utiliser dans presque tous les cas, et très utile dans le tracé d´arc de cercle en se servant du poignet comme axe de pivotement. (C´est plus facile à faire qu´à expliquer).  
B- 1ère Main levée:  
 
On tient le crayon comme ci-dessus, mais à environ 8 à 10 cm de la pointe, la main ne repose plus sur la feuille. Toute la main et le bras sont en l´air. Cette méthode donne une grande liberté dans l´ampleur et
l´étendue du tracé, mais nécessite que le plan de travail soit assez éloigné (d´une longueur de bras) et posé sur les genoux ou un chevalet. 
 
Une variante de la main levée est de poser l´extrémité du petit doigt sur la feuille et de s´en servir comme guide: on fait décrire au petit doigt le même parcours (en plus petit) que fait la pointe du crayon.
C- 2ème Main levée:  
 
On tient cette fois le crayon dans la paume, le dos de la main tourné vers le haut, la main et le bras en
l´air, c´est comme si vous écriviez au tableau noir avec une craie. Cela donne aussi une grande aisance au tracé.
D- 3ème Main levée-variante:  
 
On peut aussi dans ce cas poser le petit doigt pour assurer le tracé.
E- 4ème Main levée-(variante):  
 
Une autre variante de cette méthode est de retourner la main, la paume tournée vers le haut. On peut aussi dans ce cas, poser le petit doigt sur la feuille de papier pour assurer le tracé.
 Remarques importantes:  
 
1-Lors du tracé il est impératif que la main et le bras reste soudé l´un à l´autre. La main doit rester dans le prolongement du bras quel que soit le mouvement de celui-ci: par exemple, pour dessiner un cercle, c´est l´ensemble “bras main” qui dessine le cercle.  
 
Un cas particulier: si l´on désire utiliser son poignet comme axe de pivotement pour tracer des arcs de cercle dans le cas de la main posée.  
 
2-Lorsque vous tracez une ligne ne suivez pas de l´oeil la pointe du crayon, mais regardez le point où doit finir le tracé. Vous aurez de cette manière un résultat plus satisfaisant.  
 
3-Lorsqu´on désire tracer des lignes de valeur très claire, presque blanche, la pression de la main sur le crayon peut ne pas être assez légère, car la mine très tendre a tendance à se déposer plus que ce que l´on voudrait. Dans ce cas là, une seule solution: on ne tient plus le crayon normalement, mais on soulage le poids du crayon avec la main en laissant la mine faire son travail avec uniquement son propre poids. On soutiendra plus ou moins pour régler la légèreté du tracé.  
 
4-En définitive, et après une période d´adaptation, chacun trouvera sa propre manière de dessiner, en fonction du travail à effectuer.  
 
 
Exercices:  
 
Tracez des lignes, droites ou courbes, passant par des points repères.  
 
Jusqu´à présent, vous avez fait des tracés libres, sans aucune contrainte de dimensions et de position. Maintenant il va falloir se contraindre à dessiner dans des limites ou dans un cadre, aussi bien “Main levée” que “Main posée”. 
Tracez des lignes droites en partant d´un point “A” pour terminer en “B”. Ne suivez pas de l´oeil la pointe du crayon, mais visez (regardez) le point “B” tout en traçant assez rapidement. Vous devrez réussir après quelques essais. 
 
 
 
 
Faites de même avec des lignes courbes.
 Plus difficile:  
 
Tracez des lignes courbes passant par plusieurs points définis, ou à
l´intérieur d´une figure géométrique ou d´un cadre, tel que le carré ou le rectangle. 


Pour tracer ces repères et lignes guides, uniquement, vous pouvez utiliser un crayon dur 2H ou HB, en faisant des traits légérs, facilement gommables.  
 
Vous pouvez aussi, exceptionnellement, vous aider de la règle et de
l´équerre si nécessaire pour cela (voir les conseils de la leçon 2).  
 
Il est évident que ces outils ne devront pas être utilisés pour le dessin lui même. Aidez-vous des axes, des diagonales et des tangentes à la courbe pour bien situer les points importants.
Pour faciliter le dessin vous pouvez faire des petites portions de courbes que vous rejoignez ensuite en corrigeant l´arrondi et en faisant bien attention à ce que les raccords soient invisibles. Voyer l'exemple ci-contre.  
 
Encore une fois, ne faites pas trop petit: les exemples de cette page sont à l´échelle 1 (soit environ 8 à 10cm, ou plus).