fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 5- Eclairage solaire frontal-
La perspective des ombres. 
 
Commençons par l'éclairage solaire frontal. Le soleil est à droite (ou à gauche), et quelque soit sa hauteur dans le ciel, les rayons sont parallèles au plan du tableau. 
 
-1er exemple: l'ombre de 3 points situés dans un même plan vertical parallèle au tableau. 
 
Sur l'image ci-dessous nous avons 3 points "A, B et C". Le point "A" est posé au sol, tandis que les 2 autres sont à des hauteurs différentes. Chaque point est frappé par un rayon solaire et projette sur le sol une ombre individuelle. Ces ombres sont situées sur une ligne parallèle à la ligne de terre et passant à la verticale de chaque point.  
 
Les rayons solaires sont les droites pointillées parallèles "A-A1", "B-B1", et "C-C1", dont l'inclinaison dépend de la hauteur du soleil. Les ombres portées sont "A1, B1, et C1".).
-2ème exemple: l'ombre de 12 points situés à la verticale de "A".  
 
Le point le plus bas est posé au sol. Comme dans le 1er exemple, les rayons solaires frappent chaque point et projettent sur le sol les 12 ombres sur une ligne parallèle à la ligne de terre et passant à la verticale de "A". Notez que les rayons solaires sont toujours parallèles entre eux.
-3ème exemple: l'ombre d'une droite verticale "A-B".  
 
Le passage à l'exercice suivant est évident et ne présente aucune difficulté. Au lieu de points alignés, nous avons une droite verticale "A-B" posée au sol. Pour dessiner l'ombre de cette droite il suffit de tracer le rayon solaire qui passe par le point "A" (en pointillé rose), et la droite horizontale qui passe par "B". Le point "A1" délimite l'ombre de la droite "AB".). 
-4ème exemple: l'ombre d'une droite horizontale "A-B" et fuyante vers "P".  
 
-Remarque: L'ombre "A1-B1" est parallèle à la droite "A-B" et fuit donc aussi vers "P". 
 
Le point "A1" est construit comme dans le 3ème exemple ci-dessus. Le point "B1" est la rencontre entre la fuyante "A1-P" et le rayon solaire passant par "B". Mais dans certains cas, où le point de fuite ne serait pas accessible, il faut construire comme pour le point "A1" 
-5ème exemple: l'ombre de deux droites horizontales "f et g", et de 5 droites verticales "a, b, c, d, et e".  
 
L'ombre des droites "f et g" sera réalisé de la même manière que l'exercice de l'exemple 4 ci-dessus. 
  
Les 5 droites "a, b, c, d, e" ont des fuyantes vers "P1". On détermine d'abord l'ombre de "a" en se servant du rayon du soleil, ensuite, la fuyante vers "P1" détermine l'ombre des autres droites.

-Ombre de 2 cubes.  
 
Maintenant que vous avez bien compris le principe, passons à des volumes concrets. Nous commencerons par dessiner l'ombre portée d'un cube en vue frontale, et d'un cube en vue angulaire. 
Mais tout d'abord, regardons ce qui se passe en vue de dessus. Rappelez vous que l'éclairage est en solaire frontal et positionné à droite dans l'exemple. 
 
L'ombre s'étend à gauche. Pour le cube en vue frontale, l'ombre est délimitée par les faces avant et arrière.  
 
Pour le cube en vue angulaire, l'ombre est délimitée par l'arête frontale et par l'arête arrière. 
 
Pour dessiner l'ombre nous allons appliquer les principes étudiés au début de ce chapitre (revoir les 5 premiers exemples).
Les rayons du soleil passent par le sommet des arêtes des cubes. A partir du pied de l'arête du cube nous traçons une horizontale, parallèle à la ligne de terre. Le point de rencontre avec le rayon solaire délimite l'ombre portée. On recommence pour les autres arêtes. Les points de fuites qui sont accessibles facilitent la construction.
-Ombre d'un poteau.

La construction du dessin de l'ombre est identique à celle des cubes ci-dessus. On peut commencer par les droites horizontales passant par le pied du poteau, mais rien n'empêche de commencer par les rayons solaires. Là encore les points de fuite peuvent être d'un grand secours si besoin.
-Ombre portée d'un poteau sur un mur.

La tranche du mur est en vue frontale, le mur est donc parallèle au poteau. La partie verticale de l'ombre est parallèle aux arêtes du mur. Le point de fuite "P1" est commun au mur et au poteau.  
 
L'ombre du poteau est comme dans l'exemple précédent dans la partie au sol entre le poteau et le mur, donc horizontale. Ensuite il va s'élever verticalement jusqu'à l'arête supérieure du mur.  
 
La dernière partie est de nouveau horizontale sur la face supérieure du mur. Le rayon solaire permet de trouver la limite de l'ombre.
-2ème exemple de l'ombre portée d'un poteau sur un mur.  
 
Ici le mur est en vue angulaire. Il n'est donc plus perpendiculaire aux rayons du soleil.  
 
La seule particularité est dans la forme de la partie verticale de l'ombre sur le mur: la limite verticale avant est plus petite que la limite verticale arrière. Cela est dû au fait que le mur est plus proche du coté arrière du poteau. La limite supérieure de l'ombre doit être délimitée en utilisant les 2 rayons solaires.
-3ème exemple de l'ombre portée d'un poteau sur un mur. 
 
Ici le mur est de nouveau en vue frontale, mais cette fois il présente une face en plan incliné (cela pourrait être l'ombre d'une cheminée sur le toit d'une maison par exemple).  
 
La seule différence avec les 2 exercices précédents est que l'ombre sur le mur n'est pas verticale. Elle suit l'inclinaison du plan incliné, et est parallèle aux bords du mur. 
-4ème exemple de l'ombre portée d'un poteau sur un mur. 
 
Le mur est encore avec une face inclinée, mais est en vue angulaire. La difficulté vient du fait que l'ombre ne suit pas les bords du mur. Les rayons lumineux sont dans un plan vertical frontal qui rencontre un plan incliné suivant un angle qui n'est pas droit (différent de 90 degrés).  
En fait, l'ombre suit la ligne de front du plan incliné. Vous suivez? Il va falloir la trouver cette ligne de front. Rappelez vous ce qu'est la ligne de front d'un plan en revoyant le chapitre sur la "Théorie-2". C'est la ligne au niveau du tableau et correspondant à la ligne de terre pour le plan de sol. Cela est valable pour un plan horizontal, vertical ou incliné.  
 
Nous pourrions utiliser le point de fuite "P1", mais celui-ci peut être loin et inaccessible. 
Par ailleurs, au lieu de chercher la ligne de front au niveau du tableau (et de la ligne de terre), nous la définirons au niveau du mur même, c'est à dire au point "A" sur l'image ci-dessous. Traçons la ligne frontale "AB" qui est horizontale, ensuite les verticales "D-C" et "H-G". Prolongeons "G-C" jusqu'en "B". 
  
Prolongeons l'arête supérieure "H-D" jusqu'en "E" à la verticale de "B". La ligne "A-E" est la ligne de front du plan incliné.
IL est maintenant facile de dessiner l'ombre portée du poteau. La partie horizontale au sol ne pose pas de problèmes. Traçons les lignes "J-K" et "Q-R" parallèles à la ligne de front "A-E".  
 
Leur rencontre avec les rayons solaires passant par "M" et "N" délimite l'ombre portée.