fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 5- La Perspective dans le paysage
La perspective dans le paysage--  
 
C'est un vaste sujet qui demanderait plusieurs ouvrages volumineux, mais je veux juste préciser certaines choses, qui vous apporteront, j'espère, une aide précieuse. 

--1: Tout d'abord, le cadrage.
Vous avez appris, à la leçon sur la composition, qu'il ne faut pas centrer la composition en plein milieu du tableau en respectant la règle du nombre d'or. On dit aussi (mais c'est moins précis) la règle des "deux tiers/un tiers".  
 
Voici, à la 1ère image, une composition respectant cette règle. Dans l'ensemble, le tableau est bien équilibré, la ligne d'horizon est au tiers de la hauteur à partir du bas. 
 
C'est la composition idéale qui satisfait aux conventions standard. Mais vous n'êtes pas obligé de suivre ces recommandations à la lettre. Vous pouvez y déroger si c'est pour présenter votre sujet dans d'autres conditions. 
Par exemple vous voudriez donner plus d'importance au ciel. Vous trouvez que le ciel est tellement intéressant qu'il fait le tableau à lui seul. Voici à la 2ème image cette nouvelle composition du même sujet.  
 
La ligne d'horizon a été ramenée au plus bas pour donner de l'espace au ciel, le terrain est devenu secondaire tout en soutenant la composition. Remarquez le haut du ciel qui est plus sombre pour équilibrer la masse du terrain.
Inversement, vous pouvez donner plus d'importance au terrain car c'est ce qui vous a attiré dès que vous avez vu ce paysage.  
 
Le ciel devient secondaire et ferme la composition dans le haut. La ligne d'horizon est reportée au plus haut. La simplicité du ciel contraste fortement avec la complexité des rochers. 
--2: une route sinueuse.

Sur cette image nous avons une route sinueuse sur un terrain rocailleux en forte pente. En haut de la pente, le chemin redescend et disparaît de la vue.
J'ai tracé sur l'image:  
 
- En bleu l'horizon. 
 
-En rouge une ligne horizontale sur laquelle se trouvent les points de fuite des cotés du chemin. Cette ligne est au dessus de la ligne d'horizon, car elle fait partie du plan incliné correspondant au sol qui est en pente montante.  
 
-En vert les fuyantes des cotés du chemin. Le chemin est sinueux, chaque portion a son propre point de fuite en fonction de sa direction.
--3: Les paysages urbains.

Voici 3 photos d'un village en région Parisienne montrant 3 aspects différents:  
 
-Une rue horizontale.  
 
-Une rue montante.  
 
-Une rue descendante.

La 1ère photo (ci-contre) montre une rue sinueuse mais horizontale. Les maisons sont orientées de façon un peu désordonnée et non alignées. Chaque maison, et chaque portion de rue, a son propre point de fuite sur la ligne d'horizon.
Cette 2ème photo montre une rue montante. Remarquez que les maisons ont plusieurs points de fuite (P, P3 et P4) sur la ligne d'horizon en fonction de leur orientation.  
 
Par ailleurs, la rue est à plusieurs pentes, chaque tronçon possède son point de fuite (P1 et P2) plus ou moins haut par rapport à la ligne d'horizon.
La 3ème photo montre un rue descendante. Alors que les maisons ont leurs points de fuite "P" sur la ligne d'horizon, la rue a ses points de fuite (P2, P3 et P4) en dessous de la ligne d'horizon
--4: Les reflets.
 
Les reflets ont une grande importance dans le paysage. Ils doivent être bien observés pour être bien compris. Et surtout, bien qu'étant virtuels, ce sont des objets qui obéissent aussi aux lois universelles de la perspective.
Voici un cube posé sur une surface réfléchissante. Cela peut être un miroir ou un bassin rempli d'eau sans vagues et sans rides. 
 
 
Dans ces conditions parfaites, le reflet est l'exacte réplique de l'objet, mais inversé. Il obéit donc aux lois de la perspective. La construction du dessin se fait de la même manière en utilisant les mêmes points de fuite.
Je reprend la même scène en ajoutant deux autres cubes: le beige au-dessus du rouge, et le bleu à droite mais au-dessus de la surface de l'eau. 
 
Les lignes pointillées bleues et la ligne d'horizon représentent la surface horizontale du plan d'eau. Nous constatons que le reflet est à la même distance de la surface que l'objet, mais de façon inversée. Alors que nous voyons le dessus des objets, leurs reflets nous en montrent le dessous.  
 
--Remarque 1: Les reflets sont de valeur plus faible, et les couleurs sont dénaturées par la qualité et la couleur de l'eau, sauf si la surface réfléchissante est un miroir parfait. 
 
--Remarque 2: Le dessin des reflets est modifié en fonction de l'état de la surface de l'eau. 

-A gauche l'eau est parfaitement calme, sans rides. Les reflets sont les images inversées des objets. 
 
-A droite l'eau présente de légères ondulations. L'image des reflets est un peu brisée et s'étend au delà des limites du dessin précédent. Cela est dû au fait que le front arrière de l'ondulation de l'eau reflète l'objet de façon aléatoire, tandis que le front avant reflète le ciel.
Autres exemples de la même scène: la surface de l'eau est de plus en plus agitée. Les reflets sont de plus en plus altérés, et s'étendent de plus en plus loin. Sur l'image de droite ils sont complètement brouillés.
Voici un autre exemple, mais cette fois les objets sont inclinés.
Et pour que ce soit plus vraisemblable, j'ai rajouté des ondulations à la surface de l'eau.
--6: Un dernier exemple.  
 
Vous pouvez vous trouver devant un sujet où il y a un objet (poteau, lampadaire, ou arbre) qui se trouve situé en retrait sur un talus, une jetée, ou une construction quelconque. Dans l'image ci-après, le reflet du poteau est en partie masqué par celui de la dalle de pierre. Il faut alors matérialiser le point virtuel où le poteau rencontrerait la surface de l'eau à la verticale. Quelques lignes de renvoi le permettent facilement. Il suffit ensuite de reporter la hauteur du poteau à partir de la ligne de surface. 
--Remarque:

Tous les exercices étudiés jusqu'à présent dans cette page, et dans les pages précédentes, ne comportent pas d'ombre. Je l'ai voulu ainsi car le sujet n'a pas encore été abordé. Ce sera chose faite au chapitre suivant où vous saurez tout sur la perspective des ombres.