fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 5- La Perspective (Pratique 2)
Pratique 2-Premier exercice complet. 
 
Cette page, consacrée à un seul exercice, est très détaillée pour vous montrer la démarche dans sa totalité. Les pages suivantes présenteront d'autres exercices variés, mais seront moins détaillés. Vous devrez avoir assimilé parfaitement les chapitres précédents. 
 
Au cours de ces exercices vous apprendrez, aussi, quelques nouvelles astuces qui facilitent le travail. 
 
-ASTUCE-- 
 
Dans l'exercice qui va suivre, nous verrons comment se passer, dans certains cas, de l'utilisation du point de distance, car il faut reconnaître que souvent il est très loin du bord du tableau et donc difficile de s'en servir. 
 
-Exercice-- 
 
J'ai choisi, comme premier sujet, un piédestal à 2 niveaux surmonté d'une stèle. L'image ci-dessous à gauche montre les vues de face et de dessus. L'image de droite est un premier dessin préparatoire en vue de dessus qui nous donnera les points de fuite. Le sujet est en vue angulaire. Le point de fuite "P1" du coté droit est proche du centre, alors que celui du coté gauche "P2" sera très loin et hors de portée.
La base de l'ensemble est carrée, et nous devons définir les points de fuite en fonction de l'orientation du modèle. 
 
-Le point de distance "D1" = point de fuite des droites inclinées à 45°. Mais comme vous allez voir, nous n'en servirons pas pour cette fois. 
 
-Le point de fuite principal "P" au droit de l'observateur n'est là que pour situer la scène. Je rappelle que: "O/P"="P/D1" et est égal à 1,5 fois la plus grande dimension du tableau (ceci afin que le dessin soit juste). 
 
-Pour les points de fuite du modèle à dessiner, nous utiliserons une astuce. En effet, nous n'utiliserons pas le point de distance "D1" mais un autre point particulier: le point de fuite "Fd" de la diagonale qui fait face à l'observateur. Toutes les droites parallèles à cette diagonale auront le même point de fuite. Cela donne un avantage important: le point de fuite est très proche du tableau et est donc accessible. Ce point de fuite "Fd" sera donc utilisé de la même manière que s'il s'agissait du point de distance normal "D1". 
 
-Le dernier point de fuite utile "P1" est celui du coté droit du carré. Ce point proche du tableau est aussi très accessible. 
 
-Attention-- 
 
-Le point "Fd" n'est valable que pour des objets ayant la même orientation que le modèle. Donc si vous avez un autre objet, orienté différemment, il faudra redéfinir un autre point. Il en est de même pour "P1". Par contre le point de distance "D1" est lui universel et est indépendant de l'orientation des objets à dessiner.
Dessinons un 2ème dessin préparatoire, en vue de dessus. La base du modèle sera représentée en vraie grandeur (mais à l'échelle désirée) et avec l'orientation voulue et à la bonne distance de la ligne de terre. 
 
Traçons des lignes (vertes) en prolongement des 2 cotés jusqu'à la ligne de terre. Prolongeons la diagonale et traçons des parallèles à la diagonale à partir des angles droit et gauche jusqu'à la ligne de terre. 
 
Nous obtenons ainsi des points de repère sur la ligne de terre qu'il faudra ensuite reporter sur la ligne de terre du tableau. 
-mise en place de la base du modèle-- 
 
C'est très facile à réaliser. Reportons sur la ligne de terre du tableau les mesures précédemment définies, et les points de fuite sur la ligne d'horizon. Traçons les fuyantes des cotés vers "P1" et les fuyantes des diagonales vers "Fd". Leurs points de rencontre donnent le dessin en perspective de la base du modèle.  
-1ère étape: Réaliser la 1ère marche- 
 
A gauche du tableau dessinons le modèle en vue de face. Cela va nous permettre d'établir des échelles des hauteurs. Aux points de rencontre des fuyantes vers "P1" avec la ligne de terre, nous élevons 2 verticales sur lesquelles nous reportons la hauteur de la 1ère marche de base. Traçons les fuyantes vers "P1". L'épaisseur de la dalle est ainsi définie. Il reste à élever les verticales des arêtes, au droit des angles du carré de base, pour terminer le volume de la 1ère marche de notre modèle.
-2ème étape: Réaliser la 2ème marche- 
 
Tout ce que nous avons fait pour la 1ère marche est à répéter pour la 2ème. Mais en dessinant cette fois, non pas sur le plan de terre, mais sur le plan correspondant à la face supérieure de la marche déjà dessinée. Donc, nous dessinons d'abord le carré de base qui est plus petit. Ensuite nous élevons la marche
Voici la 2ème marche construite avec la même méthode que pour la 1ère. Je n'ajoute aucun commentaire, le dessin est assez explicite.
-3ème étape: Mise en place de la stèle- 
 
Vous avez sans doute compris, la démarche sera identique à ce que nous avons fait pour les marches. Nous continuerons donc en partant de la face supérieure de la 2ème marche. 
 
Pour commencer, nous tracerons le rectangle de base de la stèle en reprenant la vue de dessus. Seulement, voilà, nous ne pouvons pas nous aider de la diagonale du carré de base, le point "Fd" ne peut pas être utilisé (ou alors oui, en faisant une construction point à point des 4 angles, mais ce n'est pas très pratique et peu précis). Cependant, le rectangle de la base de la stèle possède aussi ses propres diagonales. Il suffirait de refaire une construction identique à ce que nous avons déjà fait, en définissant un nouveau point de fuite "Fd" et poursuivre de la même manière que pour les marches. 
 
Cette méthode est très valable, mais devient à la longue, un peu compliqué, surtout que, dans ce cas, nous pouvons faire plus simple. 
 
Nous avons déjà le plan correspondant à la face supérieure de la 2ème marche. Dans un premier temps nous définirons sur ce plan la largeur de la stèle, représenté en grisé sur le dessin ci-dessous.
Maintenant, il faudra déterminer l'épaisseur de la stèle dans la partie centrale. Comme nous avons pris la décision de ne pas utiliser le point de distance "D" nous devons trouver une astuce pour diviser correctement la zone.
-ASTUCE-- 
 
Comment diviser une portion de droite, fuyante, en plusieurs segments égaux (ou inégaux)? 
 
Aux chapitres "Théorie 1" et "Théorie 2" nous avons appris comment diviser une fuyante en plusieurs segments égaux en utilisant le point de distance "D" après avoir étalonné la ligne de terre. Voici une autre méthode que l'on peut appliquer, ponctuellement, n'importe où dans l'espace et sans l'aide du point de distance. 
Par exemple, la droite "AB", en perspective dans l'image ci-dessus, doit être divisée en 6 parties égales. A partir du point "A" traçons une droite horizontale (de dimension quelconque) avec 6 divisions égales. On relie le point "6" à "B", on prolonge jusqu'à l'horizon ce qui détermine "F1" sur la ligne d'horizon. On relie ensuite "F1" à "1", à "2", à "3", à "4", et à "5". Les points de rencontre avec la droite "AB" donnent les divisions recherchées. 
 
Au lieu de partir de "A" on peut partir de "B". La droite "CD" est divisée en 4 parties égales en partant de "D" au lieu de "C". 
 
La même construction faite sur "RS", divisée en 2 parties égales, détermine le centre de la droite "RS". 
 
Enfin, la droite "MN" a été divisée en 3 parties inégales. 
Reprenons maintenant le dessin de la base de notre stèle. Nous ferons une construction identique à la droite "MN" étudiée précédemment. Dans l'image ci-dessous, nous faisons la construction sur "AB" et nous répétons sur "CD". On obtient ainsi la base rectangulaire de la stèle. 
Elevons maintenant, à la verticale, les cotés de la stèle et terminons par le dessus. 
Et voici le dessin terminé, après effacement des traits devenus inutiles.