fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 6- Le Pastel (Suite)
Les Matières : Le Pastel sec: Suite-  
 
--Quelques notions sur les mélanges. .
Voyez ci-contre quelques mélanges intéressants qui peuvent vous aider à bien démarrer si vous êtes en panne d'inspiration. On peut remarquer qu'il n'est pas toujours nécessaire d'utiliser le noir si on peut l'éviter. 
 
Les couleurs sont ainsi plus lumineuses
Pour éclaircir une couleur il suffit de rajouter du blanc, vous l'auriez deviné. Mais je rappelle que la couleur devient grise et terne. 
Pour aviver une couleur, afin qu'elle reste vive et lumineuse, on lui ajoute une couleur apparentée, plus claire et plus intense. 
Pour assourdir une couleur, afin qu'elle reste lumineuse, on lui ajoute une couleur apparentée moins intense.

Pour les jaunes et les rouges, on ajoutera de l'Ocre Jaune ou de la Sienne Naturelle. Pour les bleus et les verts, on ajoutera de la Sienne Brûlée ou de l'Ombre Bûlée.
Exercice d'application N°1: Dessiner un cube." 
 
Notre premier dessin sera simple en forme et en couleur, afin de ne pas compliquer la tâche. J'ai repris l'exercice du cube N°1 de la leçon 3. 
 
Cela tombe bien, la photo est en noir et blanc, l'esquisse sera facile à faire, et on ne s'embarassera pas outre mesure avec les couleurs. 
 
Cependant, pour que le dessin soit plus agréable, on le fera en camaïeu avec de la Siènne Brûlée, du Noir et du Blanc. 
Tout d'abord on commence à faire l'esquisse. Surtout le crayon graphite est à proscrire car il est incompatible avec le pastel. Il peut faire des sillons gênants dans le grain du papier, mais surtout c'est une matière brillante et glacée qui refuse le pastel qui glisse à la surface et ne marque pas. 
 
Pour l'esquisse j'utilise un crayon pastel, dont la consistance légèrement dure est parfaite pour ce faire. Ici j'utilise un crayon de couleur sépia en traçant des traits légers, en simplifiant au maximun le dessin. J'indique les grandes zones d'ombre. Cette esquisse demande une à deux minutes. 
 
Ne cherchez pas la perfection, et surtout n'utilisez pas la gomme si vous avez fait un trait non désiré car tout sera recouvert par la suite, et on en profitera pour corriger les erreurs au fur et à mesure de l'avancement du dessin. 
 
Ne faites pas de traits trop marqués, cette esquisse est juste un indication pour poser les différentes valeurs. 
 
--Remarque: 
 
Ne faites pas trop petit, un cube de 10 cm est une bonne mesure, et çà tient sur une demie feuille "Canson". J'ai utilisé un papier "Ingres" qui est aussi un très bon papier pour le pastel. 
 
Le papier "Canson" a un recto à grain fin et un verso à gros grains, utilisez de préférence le coté grain fin.
Maintenant remplissez toutes les zones avec des hachures ou des aplats. Le pastel Sienne Brûlée sera majoritaire, ajoutez quelques hachures de pastel Noir dans les zones d'ombre. Ce travail préparatoire peut être très succinct.
 
Image de gauche: Ne chargez pas trop en matière, à ce stade il ne faut pas boucher le grain du papier, sinon on risque de ne pas pouvoir continuer. 
 
Bon, pour l'instant c'est pas terrible, c'est même plutôt moche. On va arranger çà.
Image de droite: Un estompage énergique au doigt va égaliser les surfaces, attention à ne pas déborder d'une zone sur l'autre, surtout pour le Noir qui est très salissant. Un cache en papier peut éventuellement éviter des surprises pendant l'opération d'estompage. 
 
On se rend bien compte que le grain est loin d'être saturé, et c'est très bien. 
 
Voilà, la première couche de couverture est terminée, elle nous servira de base de travail pour la suite.
Image de gauche: Travaillons sur le fond (par exemple), ajoutons des hachures, ou mieux des aplats de Siènne Brûlée de de Noir, suivi d'un estompage délicat pour unifier les valeurs. 
 
Si vous avez pris la précaution de ne pas appuyer sur le pastel vous aurez déposé suffisamment de matière sans surcharger. 
Image de droite: On fait la même chose pour les autres zones du dessin en faisant attention aux valeurs de chaque plan.
Image de gauche: Maintenant le Blanc nous servira à régler les valeurs pour illuminer la scène. On surcharge en appuyant assez fortement pour la face avant du cube et on estompe légèrement et en marquant les arêtes. 
 
Pour le reste on surcharge modérément et on estompe. N'oubliez pas le reflet du cube sur la table. 
Image de droite: Pour terminer, on fait des repiquages toujours avec le blanc: 
 
---Surchargez l'arrière plan, à gauche, avec des aplats non estompés. Cependant on peut faire quelques petits estompages, ici ou là, en effleurant légèrement la surface avec le doigt. 
 
---Surchargez le coté droit de la table avec des aplats non estompés comme pour l'arrière plan. 
 
---Surchargez la face avant du cube sans estompper, et profitez en, si nécessaire pour rectifier d'éventuels erreurs de dessin, (j'ai rectifié les arêtes qui me semblaient tordues) 
 
---Surchargez la face droite du cube, avec de la Sienne Brûlée, pour éclairer l'arête arrière, l'arête basse, et le coin avant droit. Là aussi quelques effleurements avec le doigt seront les bienvenus. 
 
Voilà, cette première étude est terminée. Je l'ai faite intentionnellement avec peu de couleur, le but étant de vous apprendre ma technique que je rapproche à de la peinture, même si on continue de parler de dessin au pastel. J'ai pour habitude de dire que je peins avec mes doigts. Mais cela n'engage que moi. 
 
--Remarque: 
 
On peut se rendre compte que le noir salit en grisant le dessin, tandis que le blanc a tendance à griser aussi tout en éclaircissant les couleurs. 
 
Bien que les valeurs et les formes soient respectées nous n'obtenons pas la brillance et la luminosité escomptée. Cela est due au fait que nous avons utilisé le blanc pour le passage vers la lumière, et le noir pour le passage vers l'obscurité. Ayant utilisé une seule couleur, nous n'avons pas pu respecter la théorie des températures de couleurs. 

 
Cela sera fait au prochain exercice, mais que cela ne vous empêche pas de faire celui-ci, car c'est un exercice d'apprentissage. La connaissance pratique de ces moyens sera nécessaires pour les exercices à venir. 
Exercice d'application N°2: Dessiner une pomme." 
Voici la photo qui nous servira de modèle (a gauche), et la 1ère esquisse (à droite) .
Cette fois nous faisons une esquisse rapide avec un crayon pastel bleu clair. Le bleu étant présent partout dans la nature cela ne nous gênera pas. 
 
Pour cet exercice, dessinez sur une feuille entière de papier Canson. J'ai donné plus d'importance à la pomme, par rapport à la photo, mais vous faites comme vous voulez, l'important est que la pomme fasse au moins 12 à 15 cm. 
 
Indiquez les ombres de manière succincte. Je me rend compte que l'ombre de la pomme n'est pas correcte, je le corrigerai à l'étape suivante car elle doit être plus en arrière. 
Image de gauche: On commence par des hachures ou des aplats: 
 
Bleu de prusse, Vert foncé et Vert clair pour l'arrière plan. 
Ombre Brûlée pour les ombres de la table, Sienne Brûlée ou Naturelle et Jaune moyen pour les zones éclairées de la table. 
Image de droite: On continue par des hachures ou des aplats sur la pomme, les hachures seront faites dans le sens de la courbure de la pomme, surtout au niveau de la zone ombrée: 
 
Bleu de Prusse, Sienne Brûlée dans la zone ombrée. 
Sienne Brûlée ou naturelle, jaune moyen, vert moyen dans les zones éclairées. Et estompage de la table et de l'arrière plan. 
Image de gauche: On estompe aussi la pomme, on a terminé la couche de couverture qui servira de support au dessin. 
 
Pour l'instant ce n'est toujours pas beau, hein! 
 
Mais l'essentiel est là, et vous pouvez voir que la lumière est déjà présente, alors que je n'ai pas utilisé ni le blanc ni le noir. 
 
Ce n'est pas important si vous n'obtenez pas exactement les mêmes couleurs que moi, et puis le scanner ne reproduit pas tout à fait les couleurs réelles, qui en réalité sont un peu moins saturées. 
 
Sur cette base, nous modèlerons, minutieusement, tous les éléments de la scène. 
Image de droite: J'ai repris toutes les zones, et cette fois les couleurs produites par le scanner sont correctes. 
 
Pour la pomme des traces de Sienne Brûlée apparaissent par transparence, j'ai ajouté de l'Ocre Jaune, et un peu de vert clair. 
 
De plus j'ai corrigé la forme de la pomme en l'allongeant vers le haut. 
 
Pour le fond j'ai repris avec du carmin sur les bords(très peu), du bleu de prusse (pas trop), et du vert. 
 
Pour la table j'ai repris avec de la sienne brûlée, de l'ocre jaune moyen et très clair. 
 
De toute façon il faut harmoniser et égaliser. Par endroits ce sont des hachures, par ailleurs on pose des aplats énergiques que l'on estompe ou non. Parfois il faut juste effleurer la surface avec le doigt. 
 
Au bout d'un certain temps il faut souffler sur la feuille pour évacuer les poussières de pastel en surplus et qui n'accrochent pas.
Bon, maintenant on va modeler la pomme. Patiemment, touches après touches, en appyant fortement sur le pastel pour incruster le pigment. Par moment, une petite pression du doigt, juste pour aplanir et fondre la touche. 
 
On modèle ainsi la surface en suivant les courbes naturelles du fruit. Les couleurs vont du jaune très clair (citron par exemple) au violet foncé, le rouge foncé et clair, l'écarlate, le jaune moyen et clair, l'orangé, le vert clair, l'ocre jaune. 
 
Le point de grande lumière est entouré des complèmentaires: rose carmin très clair et vert très clair, ceci afin de créer un contraste violent et de générer l'effet de lumière attendu. 
De même, du coté dans l'ombre, des traces de carmin et de jaune orangé créent l'effet de reflet lumineux. 
 
Je pourrait reprendre un peu la table pour préciser quelques détails, mais j'arrête là, le but est atteint, celui de peindre une pomme. 
 
Vous pouvez remarquer l'effet d'illumination obtenu (sans utiliser le blanc et le noir), seulement en applicant la théorie des températures de couleur, à comparer avec l'exercice N°1 précédent. 
Exercice d'application N°3:
"Dessiner une fleur."

Nous allons dessiner la fleur présentée sur cette photo. 
Tout d'abord, et comme vous l'avez appris avec les exercices précédents, on commence à faire l'esquisse au pastel bleu clair (image de gauche ci-dessous). Ne tracez succinctement que le contour des pétales, le coeur de la fleur, et la tige principale. Indiquez les quelques ombres présentes. 
 
Encore une fois, ne faites pas trop petit: environ 10 à 15 cm, et même plus grand si vous pouvez, et ne détaillez pas le fond. 
 
Ensuite (image de droite ci-dessous) remplissez les zones de l'arrière plan avec de larges aplats, et faites une sorte de patchwork de couleurs multiples: j'ai utilisé du bleu de prusse, vert émmeraude foncé, vert olive, vert clair, ombre brûlée, sienne brûlée, rouge, carmin, en essayant de suggérer le feuillage en arrière plan.
Estompez l'ensemble, ne mélangez pas trop en essayant de conserver les différents coloris. De toute façon on reviendra par dessus. 
 
Ensuite, faites de même pour la fleur, carmin et rose pour les pétales, sienne brûlée, rouge, jaune pour le centre, vert pour la tige. Estompez. 
 
Reprenez le fond autour de la fleur pour mieux préciser les contours. Une petite estompe papier, avec un bout bien pointu peut aider afin de ne pas salir les pétales. Voilà, la préparation des fonds est terminée. Le plus dur reste à faire: préciser les formes et les couleurs, réglage des contrastes et de l'illumination. Je rapelle qu'à ce stade le grain du papier ne doit pas être bouché. 
Image de gauche: On reprend l'arrière plan pour préciser un peu les détails, tout en restant dans le flou. 

Image de droite: Et on revient par dessus pour accentuer , ou atténuer, augmenter l'effet de profondeur et de lumière.
Remarquez que j'ai utilisé des complémentaires. Voici le dessin terminé ci-dessous: j'ai repassé des touches en aplats sur l'arrière plan pour simplifier et donner moins d'importance au fond, avec des couleurs: jaune, vert et bleu. 

J'ai ensuite terminé la fleur en la modelant avec du carmin, du rose, du jaune et du rouge. J'ai ajouté des lumières jaunes sur la tige. 
 
Ce dessin n'est pas parfait, il manque de détails précis pour la fleur. Pour faire un dessin plus poussé, il aurait fallu faire plus grand. J'ai dessiné sur un format A4 et la fleur ne fait que 10 cm, c'est trop petit. 
 
Si vous voulez faire un dessin plus détaillé il faut dessiner sur un format plus grand avec une fleur d'au moins 25 à 30cm.