fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Leçon N° 6- les matières (Introduction)
LES MATIERES : Qu'est-ce que c'est?
 
Les matières? Ce sont les différents matériaux avec lesquels on dessine ou on peint. Il peut s'agir du crayon, de l'encre, du pastel, ou bien de la peinture à l'huile. D'ailleurs, dans le cas de la peinture on parle aussi de "Médium", allez donc savoir pourquoi? 
 
En premier, bien sûr, il y a le crayon. C'est un outil universel qui se prête à toutes les fantaisies. Nous l'avons étudié complètement à travers quelques exercices de base au début de ce cours. Revoyez les leçons N°1, 2, et 3. Par ailleurs, toute la technique étudiée pour dessiner au crayon pourra être appliquée à toutes les autres techniques. J'entend par là tout ce qui a été dit en ce qui concerne la manière d'aborder le sujet: l'esquisse, la mise à l'effet, le modelé, etc. 
 
Cela est très important à retenir, car en fait, que vous dessiniez au crayon, au pastel, ou avec de la peinture, ce n'est que l'outil et la matière (le médium) qui change. 
 
Dans cette page je vais faire un bref aperçu des différentes techniques de dessin avec un exemple. Je donnerais quelques indications sur les matières utilisées. 
 
Je développerais uniquement l'utilisation de la sanguine et de la plume dans les deux chapitres qui suivent.
--Le crayon. 
 
Voici 2 portraits dessinés au crayon graphite. Mais bien sûr, n'importe quel sujet peut être dessiné au crayon. En principe je n'utilise pas l'estompe avec le crayon graphite. 
 
Cependant, et exceptionnellement pour le premier portrait, j'ai fait une petite entorse à ce principe car vous pouvez remarquer que j'ai effectivement, et légèrement, estompé dans les demies teintes. Je vous renvoi donc au début du cours pour toutes les informations concernant la mise en oeuvre et l'utilisation du crayon. 
 
Remarque:
Un dessin au crayon n'a pas besoin d'être fixé. 

-Le crayon carbone et le crayon blanc "CONTE". 
 
Ces 2 crayons vont de paire et peuvent être utilisés conjointement. Ils ne s'estompent pas et s'utilisent comme le crayon graphite avec un système de hachures. Le crayon carbone laisse une trace légèrement glacée et brillante. Ces 2 crayons ne nécessitent pas l'utilisation du fixatif. 
 
Le crayon carbone peut être utilisé seul comme dans ces 2 exemples réalisés sur papier Canson blanc. On peut obtenir un noir profond, aussi il faut être vigilant pour ne pas tomber dans l'excès et ne pas faire charbonneux. 
 
Remarque: La composition de gauche présente un défaut majeur: Les fruits au 1er plan sont coupés par les bords du format. Dans la mesure du possible ne coupez pas les objets, représentez les en entier. 
Les deux exercices ci-dessous sont réalisés sur papier Canson teinté avec le crayon carbone et le crayon blanc. 
 
La couleur du papier, qui est laissée apparente, donne le ton local. Le crayon carbone est utilisé pour les ombres, tandis que le crayon blanc permet la pose des tons clairs et de grande lumière.
--Le crayon pièrre noire. 
 
Je n'avais jamais utilisé la pièrre noire, bien que j'ai souvent vu de très beaux dessins d'artistes faits avec ce crayon. 
 
Pour l'essayer et le tester je me suis ruiné en achetant un de ces crayons (à 1,50 Euros). J'ai fait ce petit bout d'essai sur un brouillon. Je vous livre mes remarques sur cet essai.
La pièrre noire est une matière très dense et très noire. Elle a la malencontreuse idée d'être grasse, tout au moins c'est l'impression que j'ai eu. Elle est aussi très collante sur le papier, ce qui fait qu'elle a tendance à s'incruster dans le grain, d'où une grande difficulté à être estompé. D'ailleurs on ne peut pas l'estomper au doig, il faut obligatoirement une estompe papier. 
 
Tout cela oblige à travailler par un système de hachures légères, sans appuyer, et suivi d'un estompage également léger. Il est de ce fait difficile d'obtenir de grandes surfaces de valeur faible et uniforme. 
 
Cependant, avec de la persévérence et un bon entraînement, on peut arriver à un résultat convenable. Encore une chose importante, pour dessiner à la pièrre noire, le papier bristol lisse est préférable au papier à grain. 
 
On peut aussi utiliser la gomme pour rattrapper des zones lumineuses et des points de grande lumière.
--Le fusain. 

Je suppose que vous savez ce qu'est le fusain, cette espèce de charbon de bois pas très beau et qui noircit les mains et salit le papier. On peut cependant en faire de très beaux dessins et certains se sont spécialisés dans cette technique.
--La sanguine. 
 
La sanguine est, en général, utilisée pour dessiner des portraits et des nus. 
 
Mais rien n'empêche de dessiner d'autres catégories de sujets comme les paysages, les natures mortes, ou les fleurs. 
 
La sanguine sera étudiée, dans un prochain chapitre, avec un paysage de neige comme exemple.
--Le pastel.

Il existe 2 catégories de pastel. 
Le pastel gras (la boite ci-dessus à gauche) qui contient de l'huile est moins connu et peu utilisé car sa consistance ne permet pas facilement les mélanges et les dégradés subtils. De plus il demande une technique d'utilisation particulière. 
 
Le pastel sec (la boite ci-dessus à droite) est très connu et son utilisation est très répandue. Il a la consistance d'une craie tendre très agréable. Il s'estompe au doigt ou à l'estompe papier. Le mélange des couleurs peut être fait à l'infini, aussi il n'y a pas de limites et on peut laisser libre cours à sa création. 
 
Le pastel sec a, cependant, un inconvénient majeur: comme la matière déposée sur le papier est une poudre de craie, il s'efface facilement. Un simple souffle suffit pour l'enlever. Certain vaporise un fixatif spécial pastel, mais ce fixatif détruit la fraîcheur et la brillance du pastel. Aussi il est préférable de ne pas fixer un dessin au pastel. 
 
La solution est de conserver ses dessins entre deux feuilles de papier paraffinés. 
 
Pour un exposition il faut mettre son dessin dans un cadre avec sous verre et en prévoyant un séparateur d'au moins 5 mm entre le dessin et la vitre.
--La plume. 

La plume est un outil assez incisif et barbare qui demande un apprentissage particulier.
--Les crayons de couleurs. 
 
Choisissez des crayons de couleurs de la meilleure qualité que vous puissiez trouver. C'est la garantie de faire des dessins de qualité. Ils doivent être tendre et pouvoir se mélanger assez facilement. 
 
Le crayon de couleur se travaille comme le crayon graphite par un système de hachures. Il ne s'estompe pas. On peut obtenir des tons multiples par mélange optique. 
IL vaut mieux composer les tons plutôt que d'utiliser les couleurs telles que sorties de la boite. 

Par exemple: obtenir un ton gris vert en hachurant avec du bleu par dessus un ton hachuré de jaune est mieux que d'utiliser directement une couleur verte. D'ailleurs si vous faites l'inverse le ton obtenu est totalement différent. C'est une façon de varier les tonalités. 
 
On peut faire un orangé en mélangeant du jaune et du rouge au lieu du crayon orange. Cette manière de faire donne des tons lumineux et de fortes vibrations, alors que l'utilisation des couleurs directes des crayons de la boite donne des dessins ternes et sans vie.
--Le lavis. 
 
Le lavis est un dessin fait avec un pinceau et de l'aquarelle plus ou moins diluée à l'eau. On peut aussi utiliser de l'encre de chine diluée, le dessin devient indélébile. 
 
On peut aussi utiliser une couleur unique d'aquarelle comme le bleu outremer, ou la sienne brûlée qui donne une teinte chaude au dessin.