fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-1er Niveau-Leçon N° 2= La Construction
Nous allons maintenant faire notre premier dessin directement d´après nature. Mais avant, nous apprendrons comment construire une sorte de squelette, ou de charpente qui remplacera les carreaux que nous avons utilisés jusqu´à présent. 
 
Tout d´abord, il faut définir l´enveloppe extérieure. Supposons que vous vouliez dessiner une salière (L´exemple vu précédemment). Posez l´objet à 1 m environ devant vous, sur la table ou sur une boite pour le surélever quelque peu. L´éclairage devra être suffisant pour bien voir. 
 
Bien sûr, il n´y a pas de carreaux ni de lignes guides, et vous avez une feuille blanche. Il faut commencer par bien observer l´objet pour le comprendre et définir ses caractéristiques. Tout d´abord c´est un objet qui a un axe de symétrie vertical. Donc première chose à faire: tracez (légèrement) sur la feuille une ligne verticale au milieu de l´espace réservé à votre dessin. Ensuite, il faut définir l´enveloppe extérieure pour le tracer sur la feuille. Ceci est très important, car c´est ce qui va conditionner la taille et les proportions du dessin final. C´est vous qui décidez de la dimension (mais ne faites jamais trop petit : 10 à 15 cm au moins). 
 
Ce choix est à faire pour la plus grande dimension de l´objet, ici c´est la hauteur. Choisissons 10 cm, par exemple. Tracez 2 lignes horizontales, parallèles et distantes de 10 cm et centrées dans l´espace de travail (une ligne en bas, une ligne en haut). 
 
Vous pouvez, au début, utiliser la règle et l´équerre, mais il est fortement recommandé de vous habituer dès maintenant à travailler à main levée. Les outils seront par contre utiles si vous désirez faire un dessin très précis.

Ensuite il va falloir tracer les 2 lignes verticales qui délimiteront la largeur hors tout de l´objet afin
d´obtenir l´enveloppe. Mais cela ne se fait pas au hasard. La largeur est, dans ce cas plus petite que la hauteur. Nous avons pris une hauteur quelconque et
l´avons fixée à 10 cm. Vous allez devoir comparer la largeur et la hauteur. 
 
Asseyez vous sur votre chaise, le dos bien droit et calé contre le dossier. Tenez un crayon dans la main droite, le pouce posé sur le corps du crayon comme sur la photo de gauche ci-dessous.

Le pouce pourra coulisser sur le corps du crayon. Sans décoller le dos du dossier de la chaise, tendez le bras à l´horizontale, ou tout au moins dans la direction de l´objet.
Le crayon sera tenu à l´horizontale, ou à la verticale en fonction des mesures à relever. Mais le bras devra toujours être bien tendu. 
 
Tout d´abord visez horizontalement la plus grande largeur de l´objet et prenez la mesure avec le crayon, comme sur la photo ci-dessous à droite. 
 
Vous pouvez ensuite viser toute autre partie de l´objet en se servant de la mesure prise précédemment comme d´un étalon. Vous allez comparer la mesure étalon à la plus grande dimension de l´objet, ici c´est la hauteur. Donc, sans modifier la position des doigts sur le crayon, vous visez la plus grande hauteur, verticalement, et vous comptez combien de fois la hauteur peut contenir la mesure.
Dans l´exemple de la salière, nous comptons: 1 fois et demie. 
 
Vous pouvez recommencer plusieurs fois la prise de mesure pour bien vous en assurer. Ensuite, une petite opération arithmétique simple permet de connaître exactement la largeur hors tout que devra avoir le dessin. 
 
Remarque: 
Il est important, lors d´un relevé de mesure et afin que celles-ci soient cohérentes entre elles, que le crayon soit tenu dans un plan bien vertical (pour un relevé vertical ou horizontal). Les mesures seront faussées si vous inclinez le crayon en avant ou en arrière. 

La hauteur contient 3 fois la moitié de la largeur. Et par la même occasion nous avons aussi un deuxième point caractéristique, donc une ligne guide, aux deux tiers de la hauteur et qui coïncide avec le haut du crayon dans la première visée. En fait, tout cela est plus facile et rapide à faire qu´à expliquer. Les photos sont plus explicites. 
 
Il ne reste plus qu´à tracer les 2 lignes verticales pour délimiter notre dessin: vous divisez la hauteur de 10 cm par 3, chaque portion représentant la moitié de la largeur. 
 
Il est important de définir ainsi l´enveloppe globale car c´est elle qui détermine la position de l´objet, ou de plusieurs lorsqu´il s´agit d´une composition. Vous êtes sûr que tout tiendra dans l´espace réservé au dessin et bien centré. Il faut voir le dessin dans son ensemble et non pas seulement un détail. Le débutant, en général, commence son dessin par un petit bout, le positionne dans un coin, continue par un autre détail, et ainsi de suite. A la fin, son dessin n´est pas proportionné correctement, finit par ne plus avoir assez de place et déborde de la feuille.
Maintenant que vous avez compris la méthode vous pouvez continuer en recherchant les dimensions des autres éléments de l´objet: 
 
-Le bouchon. 
-Les facettes de la partie en verre. 
 
A chaque nouveau relevé de mesure il faut s´assurer de sa position bien calée dans la chaise et surtout refaire un étalon. Ce qui compte avant tout c´est la “comparaison des dimensions entre elles” et non pas les valeurs absolues en mm ou en cm. Le relevé peut concerner un point particulier, un aplomb ou un alignement d´éléments constitutifs de l´objet. C´est votre analyse préliminaire qui décidera de la marche à suivre. 
 
Il ne restera plus qu´à faire le tracé, d´abord éventuellement, une esquisse légère avant le tracé définitif du dessin en suivant les lignes guides de construction. Voyez ci-dessous le résultat. 

Si vous êtes satisfait du résultat vous pouvez ensuite effacer toutes les lignes de construction qui deviennent inutiles. Terminez en corrigeant certains détails si nécessaires. Renforcez certaines lignes pour donner du caractère et du relief au dessin. Pensez toujours “ombre et lumière”. Et sachez vous arrêter à temps, trop de détails nuit à la qualité d´un dessin. Cette méthode de construction d´un dessin, bien que rustique, est infaillible et vous accompagnera toute votre vie d´artiste. Bien sûr, au fil du temps et avec l´expérience acquise, vous n´aurez plus besoin de tracer toutes ces lignes de construction que vous êtes obligé
d´effacer ensuite. C´est dans votre imagination que s´opèrera la construction, et comme par magie votre dessin se fera aussi facilement que votre signature. 
 
Mais avant d´en arriver là, je vous conseille de faire au moins 5 ou 6 exercices semblables à celui décrit ci-dessus.
Autre exemple avec relevé de mesure: un pot à lait dont les formes harmonieuses fera un excellent dessin.