fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Peindre un arbre-
Application: Nous allons peindre un paysage simple, comportant un terrain herbeux et des arbres. 
 
Voici, ci-dessous, la photo qui servira de modèle. Le sujet est relativement simple, sans trop de détails. Le ciel est presque sans nuages, avec simplement quelques petites nébuleuses évanescentes qui apparaissent à l'horizon, derrière les arbres. 
 
Le 1er plan est constitué d'un terrain en pente douce, légèrement bombé, herbeux, et ne présente aucune particularité. Nous allons ignorer le personnage que l'on aperçoit sur l'extrème gauche. 
 
Le second plan montre une ligne d'arbres où l'on voit essentiellemenrt un peuplier, à sa droite un gros arbre (d'essence indéterminée), et des buissons ( à droite et à gauche) de hauteurs variées. 
 
L'arrière plan est pratiquement caché par le second plan. 
 
Nous avons donc là un paysage tout simple, sans difficulté apparente, que vous pourrez peindre facilement si vous suivez mes conseils. 
 
1ère Etape: Dessin de l'esquisse. 
 
Cette peinture pourra êre faite sur une toile, ou même sur un papier spécial pour peinture à l'huile, plus économique. Choisissez un petit format, par exemple 6P, ou autre à votre convenance. 
 
Vous avez plusieurs manières pour construire l'esquisse. 
 
1-- Vous avez la photo du modèle? Alors faites un agrandissement par la méthode des carreaux. 
 
2-- Vous faites le dessin directement sur le sujet? Alors faites des relevés de mesures pour l'ensemble de la composition, et ensuite de même pour chaque élément. Tracez des lignes guides et les axes pour bien mettre en place les éléments du paysage. 
 
3-- Vous êtes sûr de vous? Faites l'esquisse directement en vous fiant à votre sens aigu de l'observation.
Si vous avez fait un tracé au crayon repassez le trait avec un pinceau et une couleur neutre comme un mélange de Sienne Brûlée + Outremer dilué à l'essence de thérébentine pure. 
 
Sur l'esquisse, ci-dessous, j'ai dessiné directement au pinceau, et à main levée (sans esquisse préalable). Le sujet est très simple, et on peut simplifier au maximun, juste quelques traits pour indiquer les volumes. 
 
Sur la droite, en haut, j'ai indiqué les couleurs que j'ai utilisées pour faire le mélange. 
 
La peinture étant diluée à la thérébentine sèche vite et on peut passer rapidement à l'étape suivante. 
2ème Etape: Couche de couverture du ciel. 
 
IL s'agit à cette étape de recouvrir entièrement la surface de la toile d'une couche de peinture afin de faire disparaître le blanc de la toile. En règle générale, on met des teintes qui seront en harmonie, ou en contraste, avec les tons définitifs. De préférence ces tons seront de valeur plus foncée et permettront de mieux apprécier les valeurs des tons que l'on va ensuite poser. Les couleurs seront diluées avec un mélange "moitié Thérébentine + moitié Huile de lin" pour rendre la peinture moins épaisse et plus fluide. 
 
Cette couche de couverture doit être couvrante et non transparente (sauf si c'est le but recherché). 
 
On peut commencer par n'importe quelle partie du tableau. Dans cet exemple, j'ai commencé par la pose d'une teinte générale pour le ciel, plus foncée vers le haut et plus claire vers le bas. 
 
Sur la palette préparez différents tons de bleu et de gris rose avec les couleurs suivantes: Blanc, Bleu Phtalo (ou de cobalt si vous avez), et rose clair ou laque de garence. Efforcez vous à obtenir les mêmes tons que j'ai indiqués à droite de la peinture. Cela n'a pas d'importance si vous n'obtenez pas exactement les mêmes, ce qu'il faut c'est que les valeurs soient à peu près identiques. 
 
Attention: le rose doit être utilisé en quantité infime. 
3ème Etape: Couche de couverture du reste du tableau. 
 
Ensuite, faites de même avec l'arrière plan, le rideau d'arbres et le terrain du 1er plan. 
 
Peindre les différentes masses des volumes en faisant bien attention à conserver le dessin des formes entre les parties éclairées et les parties dans l'ombre. 
 
Préparez les mélanges sur la palette avant de les poser. Commencez par l'arrière plan (gris bleu foncé), continuez par les arbres, et ensuite le terrain de premier plan. Vous pouvez mélanger les couleurs sur la toile afin d'obtenir des nuances intermédiaires, mais faites attention à bien garder les volumes distincts. 
 
Faites des recherches de teintes sur la palette avant de les poser sur la toile, et faites des teintes grises colorées comme celles que j'ai peintes à droite. A ce stade il n'est pas nécessaire de suivre le dessin trop précisément et vous pouvez donner libre cours à votre inspiration.
4ème Etape: Reprise de tout le tableau: peinture définitive. 
 
Tout d'abord laissez la couche de couverture sécher suffisamment (un jour ou deux, pour qu'elle soit sèche au toucher). Cela permet de repeindre par dessus sans soucis et sans craindre de mélanges désastreux, car on mettra parfois des couleurs totalement différentes, la couche de couverture ne fait que office de guide afin de réajuster les tons. 
 
A partir de maintenant, vous utiliserez des couleurs moins diluées, avec très peu de liquide (juste quelques gouttes pour rendre la peinture onctueuse) 
 
Commençons par le ciel. 
 
Reprenons les mêmes teintes de bleu mais en les assombrissant et en les grisant un peu plus dans le haut. Attention: les différences seront subtiles, avec quelques variations en descendant vers l'horizon. Ensuite on posera quelques petits nuages par ci par là. Si vous n'avez pas pris la précaution de laisser des réserves aux endroits voulus, vous devrez essuyer avec un chiffon sec avant de poser les teintes de nuage. 
Continuons par l'arrière plan, c'est le plus facile, il faut réajuster les teintes et mettre quelques accents et variations. J'ai aussi donné plus de relief et de profondeur en y ajoutant des éléments non visibles sur la photo du modèle. 
 
Dans la foulée j'ai peint également le terrain du premier plan et là je n'ai pas dilué la peinture préférant travailler en pleine pâte. Je peints avec des brosses en laissant les traces de pinceaux et en mélangeant sur la toile. 
5ème étape: 
 
Il est temps maintenant de peindre les buissons et les arbres. J'ai repris les mêmes couleurs mais avec quelques variations, de plus je mélange, par endroit, directement sur la toile pour obtenir des tons intermédiaires plus nombreux et plus riches. Il faut penser à faire des tons chauds du coté éclairé et des tons plus froids du coté de l'ombre: c'est à dire des tons vert-jaune et brun au soleil, et vert-bleu à l'ombre. 
 
Ne chercher pas à trop détailler, simplifiez les formes, rendre les volumes est préférable.
6ème étape et fin: 
 
Et pour terminer nous rajoutons des tons lumineux, aussi bien coté éclairé que coté à l'ombre avec des tons chauds ou froids en conséquence. Ces rajouts sont faits avec des couleurs non diluées, en pleine pâte, posées sur la peinture presque sèche. Ces rajouts ne devrons pas être mélangés mais juste posés cote à cote.
Et voici la peinture terminée.