fromentin Jean-Claude (Artiste peintre)  
Cours de dessin-2ème Niveau-Les arbres-Pratique N°1-
Le squelette de l'arbre--1er exemple: 
 
Comme je l'ai dit au chapitre précédent, il est préférable d'étudier la charpente de l'arbre en période d'hiver, lorsque les feuilles sont tombées. 
 
Observez bien sur cette photo le tronc et les branches qui s'y rattachent. D'ailleurs, "L'ATTACHE" des branches sera étudiée en détail plus loin dans ce chapitre. Pour l'instant nous nous contenterons de dessiner l'ensemble du squelette. 
 
Remarque: Cet arbre au 1er plan est vu dans son ensemble: pied, tronc, et branches. Pour le voir ainsi on est obligé de se mettre à une certaine distance. On peut juger la hauteur de l'arbre à 5m environ. Nous devons nous reculer d'environ 2 fois sa hauteur soit 10m. Et bien que l'arbre soit au 1er plan, à cette distance nous ne voyons plus les détails du tronc, de l'écorce, des branches. 
 
Si donc vous avez de très grands arbres dans le paysage que vous dessinez, pensez à cela. S'ils sont au 1er plan, il y a de grande chance que vous ne les voyiez pas en entier.
Bien sûr vous pouvez vous aider des lignes enveloppes, et des lignes de construction afin de faciliter la mise en place du dessin. 
 
Ci-dessous à gauche, vous avez l'esquisse de construction, et à droite le croquis au crayon. Ne soyez pas impatient, prenez le temps nécessaire pour bien faire. Je sais, vous avez hâte d'avoir fini, mais modérez vos ardeurs. Et puis, simplifiez. Vous n'êtes pas obligé de tout représenter, personne ne viendra vous dire que vous avez oublié des branches. Il suffit juste de faire vraisemblable. Dessinez ce que vous jugez utile pour la compréhension de l'espèce. Ce sera votre interprétation.
Faites ce premier dessin au trait tout simplement. Ne mettez pas d'ombre ni de textures pour l'instant. Soyez attentif à la forme et au trait, observez au mieux les branches qui passent devant et celles qui passent derrière. Mais cependant, pensez qu'à cette distance le relief est peu sensible. 
 
Rappelez vous aussi que l'épaisseur du tronc et des branches s'amincit au fur et à mesure que l'on s'approche des extrémités des branches. Donc si vous avez fait comme ci-dessus (image de droite) c'est que vous avez un gros problème. Ne souriez pas, j'ai déjà vu ce genre d'anomalie dans des galeries et des expositions. Le peintre ne savait sans doute pas ce qu'est un arbre, et il ne les avait peut être jamais vus et observés. 
 
Voyez ci-dessous l'image en haute résolution.
Le squelette de l'arbre--2ème exemple: 
 
Voici un autre arbre photographié également en hiver, donc sans feuilles. Vous avez reconnu le peuplier d'Europe. Remarquez la différence essentielle avec l'exemple précédent: les branches ne s'écartent pas du tronc principal, mais se rassemblent en restant pratiquement parallèles au tronc. 
 
J'ai fait un agrandissement de la partie basse afin de mieux voir la façon dont les branches s'accrochent au tronc. 
 
On peut aussi remarquer que les branches sont très nombreuses et il n'est pas question de les dessiner toutes une à une. 
Dans un cas comme celui-ci, nous dessinons par masses, en volume, en suggérant les branches par des hachures dans le sens général, avec quelques accents pour les branches principales les plus grosses. 
 
Soignez aussi le dessin du pied de l'arbre qui a une forme bien particulière. 
 
Commencez par des lignes générales de construction et des lignes guides. Le tronc principal, de forme non cylindrique, est légèrement conique et le bas s'évase en montrant un début de racines.

Voici ci-dessous:

-A gauche les lignes de construction de l'arbre en entier. 
-Au milieu l'esquisse avancée et agrandie du pied de l'arbre. 
-A droite le début de l'esquisse de l'arbre en entier.
Et enfin le dessin terminé avec la mise en place de quelques valeurs et accents pour donner du volume. Le dessin est fait au crayon graphite 4B pour les détails et les traits fins, au crayon 6B mine de 6 mm pour poser les ombres. 
 
Faites un repiquage pour accentuer certains détails et donner un peu de relief au dessin.
Et pour vous aider, voici quelques photos prises en hiver, afin de servir de modèles. 
Remarque: 
 
Ne soyez pas mesquin, ne dessinez pas trop petit. Pour information tous les dessins que j'ai faits pour cette leçon font plus de 50 cm de haut. Alors, dessinez sur un grand format. Prenez un carnet de croquis le plus grand que vous trouvez. Pour un paysage complet ou un arbre seul en entier, dessinez sur une page entière. Pour une étude comme un pied d'arbre, vous pouvez dessiner 2 ou 3 sur une même page. 

 
Choisissez un carnet de croquis avec reliure spirale très pratique. Il y a 2 formats intéressants: 32cm x 41cm, ou 37cm x 46cm. 
Après l'ensemble du squelette de l'arbre, étudiez les détails. Approchez vous de près, de très près. Observez le tronc à une distance d'environ 1 à 2 mètres et regardez le pied de l'arbre, ensuite les branches. Vous serez étonné du nombre de détails visibles. 




Le pied de l'arbre: 1er exercice. 
 
Choisissez un arbre pas trop compliqué pour commencer. Sur l'exemple le tronc est cylindrique, légèrement évasé à la base. 
 
L'écorce est striée de marques profondes qui donnent un relief très prononcé. Le sol herbeux est presque entièrement recouvert de feuilles mortes. 
 
Ci-dessous, à gauche, j'ai dessiné des lignes de construction très simples. Remarquez que la base est une ellipse, et non pas une droite. 
 
Ensuite ci-dessous à droite, première mise en place des éléments du dessin et première mise à l'effet. Ne cherchez pas à faire super réaliste (à moins que ce soit votre intention). Retenez les éléments marquants principaux qui donnent la ressemblance, et pour le reste faites vraisemblable. 
 
Pour l'herbe et les feuilles mortes au sol, faites de même. Précisez la forme de quelques feuilles au 1er plan.
Terminez la mise à l'effet en précisant les valeurs et les formes. La lumière vient de droite, posez quelques valeurs d'ombre avec la mine 6B de 6 mm. Dans la partie éclairée du tronc il y a quelques ombres portées en travers, de valeur légère, venant des arbres environnants. Toutes les ombres peuvent être réalisées, pour l'instant avec des hachures inclinées, d'où une grande facilité d'exécution. 
 
Les rainures profondes de l'écorce peuvent être dessinées par des petites hachures courtes d'orientation variée, suivant le sens des rainures. Les rainures seront moins marquées dans la partie éclairée. 
 
Il est temps de terminer le dessin, image de droite ci-dessous. Renforcez les ombres et les contrastes, modelez les rainures de l'écorce, mais ne bouchez pas le grain du papier. Pensez que faire un dessin comme celui-ci c'est comme faire un portrait. Et puis, cela peut servir dans une composition comme élément complémentaire. 
 
Donnez du relief au terrain en appliquant une perspective atmosphérique: le 1er plan est plus accentué que le lointain. 
Le pied de l'arbre: 2ème exercice. 
 
Cet exemple est plus complexe que le précédent, soyez donc plus attentif lors de la réalisation de l'esquisse. Encore une fois, c'est un portrait qui demande beaucoup de soins. Si vous dessinez ce genre de sujet directement sur nature pensez à faire des relevés comparatifs de mesure, et tracez des lignes guides comme dans l'exemple précédent. 

Si vous dessinez d'après photo comme ici, rien ne vous empêche de tricher en utilisant la méthode des carreaux par exemple pour obtenir une esquisse correcte. Dessinez sur un grand format.

Après l'esquisse, faites une 1ère mise en valeur. Utilisez une grosse mine 6B de 6mm. Ne forcez pas, posez des valeurs légères, avec des hachures larges, inclinées, et de facture assez libre, juste pour marquer les zones d'ombre. 
 
Ci-dessous, à gauche 1ère esquisse, à droite 1ère mise à l'effet avec des valeurs légères. 

A l'étape suivante, précisez le dessin et le modelé général. Simplifiez les détails pour ne retenir que les plus importants nécessaires à la ressemblance. Prenez votre temps car le dessin comporte beaucoup de détails. Les hachures peuvent être inclinées ou verticales dans le sens des rayures de l'écorce. Elles seront plus fortes dans les parties ombrées, sans noircir ni boucher le grain du papier Commencez aussi à dessiner le sol au 1er plan et suggérez l'arrière plan. 
 
Commencer à préciser les feuilles du lierre en haut à gauche. Et pour terminer, ci-dessous à droite, renforcez le modelé et les ombres. 
Rappel: 
 
Un dessin au crayon graphite est beaucoup plus beau lorsqu'on n'estompe pas. Je sais, il est difficile de travailler uniquement avec des hachures, et beaucoup de dessinateurs abandonnent la technique. Remarquez aussi qu'à aucun moment la gomme n'a été utilisée du fait de la méthode d'avancement du dessin. Une erreur éventuelle de tracé est masquée par le tracé de l'étape suivante. 
 
Et voici quelques photos pour servir de modèles.